Nous avons profité de notre séjour à Castéra-Verduzan en mars dernier pour faire un petit tour dans l’usine de production de la gamme et ramener quelques photos. Prêts pour une visite guidée du lieu de naissance de Buccotherm ? Alors suivez le guide !


La petite histoire




Toute la gamme Buccotherm est basée sur l’eau thermale de Castéra-Verduzan  dont nous avons déjà exposé les propriétés remarquables dans un article antérieur. Historiquement, les bienfaits de cette eau thermale sont réputés depuis des siècles et sont connus au moins depuis l’époque gallo-romaine. La station acquiert sa notoriété sous le règne de Louis XV et est aujourd’hui une des premières stations thermales à proposer une cure entièrement dédiée à la bouche (agréée pour le traitement des Affections des Muqueuses Bucco-linguales et parodontopathies par l’arrêté ministériel du 7 octobre 2002).



Les étapes de la production de Buccotherm


Tout commence à plus de 100 mètres de profondeur, lorsque l’eau souterraine qui chemine lentement entre les différentes couches géologiques se gorge en oligo-éléments et minéraux et se sature en Oxygène ; c’est cette composition unique qui lui confère toutes ses propriétés. A ce stade, nous pouvons considérer que la Nature a déjà réalisé la plus grande partie du travail !


Puisée directement à la source, l’eau thermale est d’abord analysée en laboratoire...


puis stabilisée à un pH basique de 8.1 qui contribue à neutraliser l’acidité des dents et donc à les préserver des caries.


Cette eau est alors directement mise en bouteille grâce à un procédé de conditionnement ingénieux qui évite la contamination bactérienne.


Les bouteilles sont conçues de sorte à utiliser leur contenu jusqu’à épuisement total – pas de gaspillage ! – et de façon à respecter l’environnement – ni azote, ni autre composé volatile n’est ajouté.


Et c’est ainsi que naissent l’Eau Dentaire BUCCOTHERM et le spray visage CASTERA LES BAINS!


Mais notre tour dans les coulisses de l’usine n’est pas terminé – la suite dans un prochain article !